Nous vivons ensemble toutes les semaines, comme dans une famille, il y a des moments où les éducateurs sont contraints de faire respecter les règles, d’imposer un rapport à l’autre plus conforme! La vie entre enfants et éducateurs commence dès le lever, ensuite nous passons de 12h à 13h30, le temps repas avec deux éducateurs, et nous nous retrouvons de 16h30 à 21h avec deux éducateurs et de 21h à 22h avec un éducateur. Il est aussi possible d’être pris en charge par nos éducateurs, pendant les temps scolaires pour participer à des ateliers éducatifs : Karine pour le cheval, Stéphan pour l’escalade et Jean-Paul pour l’archéologie-spéléologie et l’atelier photo. La nuit est assurée par un veilleur de nuit. Il serait bien long d’énumérer tout ce que nous vivons sur le groupe.

Enumérons brièvement quelques occupations et moments récréatifs, les éducateurs parleront parfois d’activités éducatives.

Dans l’après classe, il y a les devoirs pour certains enfants. Pour les autres, il y a des jeux libres ou bien du foot, de l’ordinateur, des sorties en ville, des activités manuelles. Actuellement, nous participons tous à un concours de pain et c’est le cuisinier qui donne une note. On verra bien qui seront les meilleurs boulangers du groupe. Mais qu’importe, nous, nous les avons tous trouvé excellents, juste un ou deux pas assez salés. En soirée, avant le coucher autour de 20h30, nous pouvons aller prendre des livres à la bibliothèque, ainsi, avant de nous endormir on peut découvrir de belles images et de beaux textes. Quelques fois, c’est un éducateur qui vient nous lire une histoire.

Les grandes aventures sont vécues les mercredis. Là nous passons presque toujours le temps d’activité de 13h30 à 18h30, voire même jusqu’à 22h si nous prenons un pique-nique à l’extérieur du Home. L’hiver, nous faisons beaucoup de ski de fond et de luge à La Chavade. Le but est d’apprendre à skier et de faire un jour les 15 ou 20 km de piste. En automne, on pratique la spéléologie, la randonnée, l’escalade… mais si la météo est très mauvaise, il en faut beaucoup pour nous dissuader de sortir, nous pouvons aller au cinéma ou à la piscine à Montélimar ou à Saint Paul.

Au printemps, nous profitons pleinement de la baignade. La Beaume, la Bezorgue, la Drobie sont nos rivières préférées (Ardèche réservé au kayak). Nous repartons tous du Home en sachant nager comme des poissons !

Il y a aussi des sorties « culturelles » qui sont en lien avec les activités de pleine nature que nous pratiquons, par exemple pour étayer nos connaissances en spéléologie et archéologie, nous allons visiter le musée d’Orgnac ou le musée de la Grotte Chauvet à Vallon. Pour la géologie, nous allons à Soyons, etc…

Nous partons en camp d’hiver une semaine en février et en camp d’été deux semaines en juillet. Cet hiver, nous avons séjourné dans un super gîte à Saint Front (43) et nous allions faire du ski de fond et de la luge aux Estables.

Cet été, nous partons camper au camping de l’Arleblanc à Rosières. Là, c’est super ! On se baigne en demi-groupe dans la Beaume. On part du camping à pied, pendant une heure, on marche dans la rivière et on va jusqu’aux 3 sauts. S’il y a assez d’eau, on navigue sur des bouées ! L’autre demi-groupe peut se baigner dans la superbe piscine du camping et là en général, on se fait des copains et des copines que l’on retrouve le soir au bal du camping. Là, c’est nous qui faisons la cuisine, sur le budget on fait quelques économies et en fin de séjour on peut se payer le restau et manger de grands plats de frites. Pour dormir, chacun a sa tente et s’il pleut on monte un marabout pour l’intendance et les repas au sec… Mais il doit faire beau !

Si vous voulez en savoir plus sur ce qu’il y a d’agréable, de moins agréable dans notre vie de groupe, on peut tout raconter, si vous voulez voir, on peut tout montrer car on a plein de photos aux murs et dans des albums.

Ah, et si on en profitez pour passer ce petit message : Si vous vous débarrassez de vieux vélos, mais encore en état ou de tout matériel sportif, nous serions satisfaits d’effectuer la récupération car avec l’usage intense, il y a usure et détérioration.

Merci de penser à nous.